La romancière et journaliste française Françoise Xenakis nous a quittés aujourd'hui.
 
Comme journaliste dans Le Matin de Paris elle pourtant très féministe, avait « loué l'immense talent de Frédéric Dard » une des rares à le comprendre,à cerner avant tout le monde ce « prophète du néant » ! elle dira « « Dard, où est le remède, où est le médecin qui saura vous laver de cette faute
que vous n’avez jamais commise ? »
 
Voilà, en forme d'hommage des extraits de nos San-Antonio où elle est citée:
 
« j’ai une sagacité exceptionnelle. Françoise
Xénakis, ma gentille, a beau prétendre que je ressemble à un officier aviateur qui n’aurait jamais volé, île n’en pêche que
pour visionner au premier regard ce qui cloche dans un attentat [ ... ] tu ne trouveras jamais mieux que bibi, ou alors ce sera beaucoup plus cher et encombrant, sans compter que ça risquerait de se casser pendant le transport. » Baise-Ball à La Baule 1980
 
« À Françoise XENAKIS, Affectueusement. San-A » Meurs pas, on a du monde 1980
 
« Et le monde a disparu. Et nous tous, lui, moi, toi, ta belle-mère, l’Abyssinie, la bite au prince
Charles, le canari de ta concierge, les soupapes de ta voiture, la glace vanille du dessert, la troisième femme de Sacha
Guitry, une balle de tennis crevée, la lettre « Z », le dernier article de Françoise Xénakis,» Du bois dont on fait les pipes 1982
 
« Je dédie ces deux alexandrins à ma chère Françoise Xénakis qui aime tant tellement la belle littérature, pas la
mordorée avec des talons rouges, l’autre, la nôtre.
S.-A. » Va donc m'attendre chez Plumeau 1982
 
Elle est citée dans la fameuse collection de poignées de mains de Lesbrouf dans Laissez pousser les asperges 1984
 
« je trouve l'astuce émérite, non ? D'autant plus que, parmi mes douze millions huit cent quatre-vingt-quatre mille lecteurs (homologués lors du dernier recensement), sept ou huit seulement l'auront perçue. Et, parmi eux, je compte : le professeur Sauvy, Françoise Xenakis, Jean Dutourd, Bertrand Poirot-Delpech, le général Mitterrand plus deux ou trois autres que je ne connais pas. C'est te dire s'il y a de la déperdition quand tu te mêles de
faire de l'esprit fin. Faut pas craindre ! » Le trouillomètre à zéro 1987
 
« Voilà. Ma femme, depuis longtemps, est follement amoureuse de vous, je crois vous l’avoir révélé dans
je ne sais plus lequel de vos bouquins. Or, l’aviateur vous ressemble. C’est cette petite gueuse de Françoise Xénakis qui
a écrit naguère à votre sujet que vous lui faites songer à un officier aviateur qui n’aurait jamais volé ! Toute la perfidie
féminine ! » Bosphore et fais reluire 1991
 
« Voici enfin sa chevelure antarctique gagnée par l'inondation du plaisir, comme l'écrit si joliment ma chère Françoise
Xénakis dans son livre intitulé : « Mouillance ». » Trempe ton pain dans la soupe 1999
 
En 1995, Frédéric Dard a participé à un livre intitulé « Une histoire d'amour ». Ce livre a la particularité d'être ce qu'on appelle un roman-boule. C'est Frédéric Dard qui lance « les hostilités » avec une histoire d'un mariage en grandes pompes entre un homme déjà marié avec la fille du parrain local et la fille cachée du pape... Les auteurs suivants continuent l'histoire : Yvan Audouard, François Cavanna, Didier Daenincks et Françoise Xenakis

exba

miniature