San-Antonio, demandez les nouvelles !

19 janvier 2019

Twitter du 19.01.2019

  1. Signé San-Antonio dans Galantine de volaille pour dames frivoles 1987 « Le vrai désespoir, c'est de pleurer au soleil. »

     

  2. San-Antonio Concerto pour porte-jarretelles 1976

     

  3. Signé San-Antonio dans remets ton slip gondolier 1977 «Ce sont toujours les cons qui l’emportent, étant donné leur surnombre.»

     

  4. Les pensées de San-Antonio (1996). «Se taire est la meilleure manière de ne pas dire de conneries. »

     

  5. Signé San-Antonio Entre la vie et la morgue 1959 « Béru. Son destin de bipède périssable, il s'en fout. Surtout ne croyez pas que ça soit une marque de philosophie. D'ailleurs, la philosophie c'est l'art de se compliquer la vie en cherchant à se convaincre de sa simplicité. »

     

  6.  

    Vous êtes certain ? Je pense que vous avez tort, ma réponse était ironique !

     

Posté par sanantoniodemand à 09:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2019

Twitter du 18.01.2019

  1. Ah bon, elle l'épouse son commissaire ?

     

  2. Les Con signé San-Antonio est paru en 1973, aucunement besoin de Twitter qui n'aurait rien apporté de plus !

     ,

  3. Signé San-Antonio dans Va donc m'attendre chez Plumeau 1983 « C’est dur de faire le con avec des cons. Si tu joues trop au con, ils te prennent pour un con, et si tu déploies du vrai esprit, ils le trouvent con. C’est con. »

     

Posté par sanantoniodemand à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2019

Vu dans la presse l'Humanité Parlez-vous chiac ?

https://www.humanite.fr/la-chronique-de-francis-combes-et-patricia-latour-parlez-vous-chiac-666493

 

[...]  La différence entre l’oral et l’écrit, en français, ne doit pas être perçue seulement comme une difficulté. C’est aussi une chance. De Villon à San Antonio en passant par Hugo ou Jehan-Rictus, nombre d’écrivains ont su tirer parti des singularités de la langue parlée, qui ne cesse de bouger. Mais l’affinement progressif de la langue écrite, de son vocabulaire et de ses règles, est pour tous un précieux outil de vérification qui assure à la langue régularité et pérennité    [...]

Posté par sanantoniodemand à 21:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Twitter du 17.01.2019

  1. « 1994: deux San-Antonio dans le weekend »

     

  2. Les pensées de San-Antonio 1996 « Un politicien ne peut faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu'il lui faut oublier. »

     

  3. Signé San-Antonio dans Les Con 1973 « Si tous les cons volaient, il ferait nuit »

     

  4. San-Antonio (avec tiret) Le fil à couper le beurre 1955

     

  5. Signé San-Antonio dans L'histoire de France vue par San-Antonio 1964 « L’humanité se divise en deux groupes seulement : les jeunes gens et les vieux cons ! Le signe de notre époque, c’est que les vieux cons sont de plus en plus jeunes. »

     

  6. Signé San-Antonio 1969 En avant la moujik

     

     
  7. J'ai passé quelques nuits à Lyon, je serais donc donc Lyonnais sans le savoir ...

     

Posté par sanantoniodemand à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2019

Vu dans la presse Le Figaro Olivier Marchal

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/olivier-marchal-dans-profession-de-michel-denisot-j-ai-toujours-defendu-les-flics-_66fd30f2-1591-11e9-b265-51ddd137865e/

 

[...]  Enfant, je regardais les vieux polars américains, ceux d’Howard Hawks notamment. J’étais aussi passionné par les romans policiers, mon père en avait plein sa bibliothèque: Dashiell Hammett, Raymond Chandler, Jim Thompson, Frédéric Dard... J’aimais la fantaisie, la dérision de San Antonio comme les losers magnifiques de Chandler...  [...] 

Posté par sanantoniodemand à 21:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vu dans la presse Illustré Quentin Mouron Vesoul le 7 Janvier 2015

http://www.illustre.ch/magazine/quentin-mouron-mentir-aux-autres-classique

 

Vesoul le 7 Janvier 2015

[...]  j’ai aussi été biberonné aux San-Antonio, entre mon père et ma grand-mère, ils les avaient tous. Il y a une photo dans un aéroport où je suis en train d’en lire un alors que mon père est en train de lire la BD qu’il m’avait achetée pour le voyage! C’est Frédéric Dard qui m’a donné l’amour des mots, des néologismes, de la phrase grinçante, c’est vraiment un auteur que j’ai bien aimé, qui mérite d’être lu. [...] 

Posté par sanantoniodemand à 21:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vu dans la presse Actu Bd

https://actu.fr/societe/bd-plat-simple-mais-aromatise_20648460.html

 

Un peu de tarte aux épinards, tome 1 – Bons baisers de Machy, Philippe Pelaez & Javier Casado. Editions Casterman, pages, 11,95 euros. (©l’Orne hebdo)

 

[...]   Truculence et tendresse sont au rendez-vous d’une histoire que n’aurait pas renié San-Antonio.   ...   NDLR La caution pour faire vendre sans doute...

Posté par sanantoniodemand à 21:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Twitter du 16.01.2019

  1. Signé San-Antonio dans La vérité en salade 1958 « Elle secoue ses joues, ses bajoues, ses bijoux.»

     

  2. Signé San-Antonio dans La matrone des sleepinges 1993 « Sa femme, par contre, est encore bien pour mon âge.»

     ,

  3. Tiens ? Encore un inventeur de titre ...

     

  4. « Les romans de Stanislas Petrosky ... son style à la San-Antonio »

     

  5. En 1964 San-Antonio faisait paraître »L'histoire de France vue par San-Antonio » tout est dans le titre Babidiots, alors que Frédéric Dard n'a sorti des livres qu'en 1963 et 1965.

     

  6. Du Frédéric Dard certainement pas, à la limite du San-Antonio, mais sans l'inventivité...

     

  7. « Certaines dénominations auraient été approuvées par Frédéric Dard » Les peluches de nombril est trés certainement un sujet qui l'aurait interpellé ....

     

  8. « mon livre préféré » « Le bourreau pleure de Frédéric Dard »

     

  9. D'autant plus instructif que ce n'est pas de Frédéric Dard, mais de Michel Audiard «Je parle pas aux cons ça les instruit. » dans le film Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages (1968) acteur Bernard Blier

     

  10. Signé San-Antonio dans Les Con 1973 « Chose paradoxale, c'est avec les gens intelligents qu'on déconne le mieux. »

     

Posté par sanantoniodemand à 21:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2019

Twitter du 15.01.2019

  1. « Le vrai San-Antonio ? Donc celui avec un trait d'union ? Alors, moi aussi ! »

     

  2. « les livres que vous pourriez relire sans vous lasser ?» « tout San-Antonio.»

     

  3. « les livres que vous pourriez relire sans vous lasser ?» « L'intégrale San-Antonio.»

     

  4. Signé San-Antonio dans Les Con 1973 « "Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres »

     ,

  5. San-Antonio visionnaire, lui qui haïssait Le Pen, dans « Les deux oreilles et la queue » 1984

     ,

  6. Vous semblez confondre Frédéric Dard et San-Antonio, les romans du premier sont noirs, sans humour mais à découvrir absolument. Frédéric Dard né à Bourgoin, ayant vécu la majeure partie de sa vie en Suisse, en passant par Lyon et aux Mureaux alors est-il réellement Lyonnais ?

     

  7. C'est encore la saison des vœux et autres bonnes résolutions, , mais d'où vient donc cette citation attribuée à Frédéric Dard ? « L’an dernier j'étais encore un peu prétentieux, cette année je suis parfait. »

     

  8. Signé San-Antonio dans L'année de la moule 1982 « J'ai peur. De qui ? Je ne sais pas, ce qui ajoute à mon angoisse. Quand on connaît son ennemi on sait au moins comment le combattre ou, en tout cas, qui fuir »

     

  9. Celle-là est signée San-Antonio dans Chauds, les lapins ! 1986 « deux hommes intelligents, d'idées opposées, trouvent beaucoup plus de choses à se dire que deux cons appartenant à un même parti. »

     

  10. On ressort les archives : Le Parisien San-Antonio a fait bouger la langue 23 mars 2018,

     

  11. Signé San-Antonio dans Emballage cadeau 1972 «Je me dis qu’il est urgent que je retrouve mon indépendance. Remarquez que c’est un mythe, l’indépendance. La véritable indépendance consiste seulement à dépendre de qui on veut ! »

     

  12. Signé San-Antonio dans Emballage cadeau 1972 «Je me dis qu’il est urgent que je retrouve mon indépendance. Remarquez que c’est un mythe, l’indépendance. La véritable indépendance consiste seulement à dépendre de qui on veut ! »

     

  13. Partagez votre plus belle citation: « ... du Frédéric Dard ...»

     

  14. Signé San-Antonio dans Les Con 1973 (repris dans San-Antonio entre en scène (théâtre 1991) « Rien n'est plus voluptueux pour un pas con que d'être pris pour un con par un con »

     

  15. Tiens le retour des vœux de nouvelle année « L’an dernier j'étais encore un peu prétentieux, cette année je suis parfait. » attribuée à Frédéric Dard mais qui en connait l'origine ?

     

  16. Signé San-Antonio dans Des gonzesses comme s'il en pleuvait 1984 « Ça y est, ouf, v’là le short dégrafé. Comment s’arrangera-t-elle, la môme Selma, pour le remettre, je veux pas le savoir. Tu deviens un peu cynique à force. La fornication intensive est néfaste à la galanterie. »

     

Posté par sanantoniodemand à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2019

Twitter du 13.01.2019

  1. « Nous interpellons les habitants de Bourges sous le nom de « Berruyers » (Bérurier, c’est dans San-Antonio !) »

     

  2. Céréales killer 2001 175° et dernier San-Antonio

     

  3. « J'ai lu beaucoup de San Antonio et je suis passé par San Antonio »

     

  4. D'ailleurs Bérurier ne prend qu'un r et San-Antonio un tiret ce n'est pas une ville des States

     

  5. Habitants de Bourges = Berruyers (pas la peine d'y avoir habité !) Natifs de Saint-Locdu-le-Vieux = Bérurier

     

  6. « tu n’aurais pas un bon San-Antonio à relire ? »

     

  7. Signé San-Antonio dans Ça baigne dans le béton 1988 "Mon braque est ce qu'il y a de plus léger au monde, une simple pensée le soulève "

     

  8. En voilà encore un qui confond Berruyer enfant de Bourges et Bérurier natif de Saint-Locdu-le-Vieux, remarque il confond également San-Antonio et Frédéric Dard, alors...

     ,

  9. « En janvier 1979, j’ai lu : San-Antonio Des dragées sans baptême » roman de 1953

     

  10. Signé San-Antonio dans L'histoire de France vue par San-Antonio 1964 « Le signe de notre époque, c'est que les vieux cons sont de plus en jeunes »

     

  11. Signé San-Antonio dans T'assieds pas sur le compte-gouttes 1996 « On n'a rien à gagner à emmerder des gens qui n'ont rien à perdre. »

     

  12. Du Frédéric Dard certainement pas, à la limite du San-Antonio sans l'inventivité...

     

  13. Signé San-Antonio dans Les Con 1973 «Si les cons n'existaient pas, il ne faudrait surtout pas les inventer.»

     ,

  14. Signé San-Antonio dans La sexualité ( 1971) «. Les cons se décantent tout seuls, c’est leur seule vertu. Ils se cataloconnent spontanément, dans un élan blottisseur. Parce qu’un con, son unique refuge - ô miracle ! - c’est précisément sa connerie ! »

     

Posté par sanantoniodemand à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]